Recherche

La Fondation Cole offre

des bourses de recherche aux chercheurs cliniciens, aux résidents de niveau postdoctoral et aux étudiants de deuxième et de troisième cycle ...

Plus de détails

Frederick Mallette

The role of cellular senescence in prevention and treatment of pediatric leukemia

_________________________________

Frederick Mallette, PhD

Frederick MalletteLa leucémie et le lymphome constituent les cancers pédiatriques les plus fréquents au Canada et sont responsables de 45% des nouveaux cas de cancers et 32% des décès chez l’enfant. Bien que les causes de la leucémie pédiatriques demeurent incertaines, il a été établi que différentes anomalies génétiques et épigénétiques contribuent au développement de la maladie. Les deux principaux sous-types de leucémies pédiatriques sont la leucémie lymphoïde aigue et la leucémie myéloïde aigue, qui impliquent un large éventail d’altérations génétiques incluant des mutations ponctuelles, des délétions ainsi que des translocations chromosomiques. Plus de 200 gènes ont jusqu’à maintenant été identifiés comme partenaires de translocations dans les leucémies pédiatriques. Les protéines chimériques résultant de tels évènements de translocations possèdent un activité kinase oncogénique ou une nouvelle activité transcriptionnelle. Les gènes de fusion contribuent à la leucémie, mais des mutations additionnelles sont également requises pour causer la maladie.

Heureusement, les cellules normales ont développé différents mécanismes de protection afin de contrer les menaces oncogéniques. La sénescence cellulaire est une importante réponse anti-tumorale qui freine la prolifération des cellules néoplasiques de façon permanente. De nombreux oncogènes tels que Cdc6, cyclineE, Ras et STAT5 dirigent la cellules vers la sénescence . Durant ce phénomène, les cellules deviennent incapables de répondre aux stimuli mitogéniques et exhibent de nombreux changements morphologiques. Les cellules sénescentes forment également des structures denses de la chromatine impliquées dans l’inactivation stable des gènes promouvant la croissance cellulaire. Notre unité de recherche s’intéresse à l’étude du rôle de la structure de la chromatine lors de la sénescence cellulaire en réponse aux fusions leucémiques pédiatriques en utilisant diverses approches génomiques, protéomiques cytologiques et génétiques.