Recherche

La Fondation Cole offre

des bourses de recherche aux chercheurs cliniciens, aux résidents de niveau postdoctoral et aux étudiants de deuxième et de troisième cycle ...

Plus de détails

Soutien financier de la Fondation Cole

Pour mener à bien leurs recherches, les chercheurs ont besoin de cellules leucémiques et lymphatiques humaines. Les cobayes se prêtent bien à l’étude de la leucémie et des lymphomes chez la souris, mais il est nécessaire de mener des expériences avec des cellules humaines pour s’assurer de la corrélation avec la maladie chez l’humain. Subventionnée par des instances provinciales (le Réseau de recherche en cancer et le FRSQ) et évaluée par les pairs, la Banque de cellules leucémiques du Québec (BCLQ) de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont est une banque de cellules leucémiques adultes mise à la disposition des chercheurs aux quatre coins de la province. Depuis sa création en 2001, la BCLQ regroupe des hématologues, des chercheurs et des cliniciens affiliés à quatre universités québécoises (Université Laval, Université McGill, Université de Sherbrooke et Université de Montréal) ainsi qu’à un certain nombre de centres de recherche québécois (Institut Lady Davis de recherches médicales, Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) et Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC)). À l’heure actuelle, la BCLQ est la seule banque de cellules leucémiques accessible à tous les chercheurs du Québec et du Canada.

Il existe différents types de leucémies et de lymphomes. Afin de couvrir cette grande diversité de cellules cancéreuses, deux solutions s’offrent aux chercheurs :

  1. La Banque de cellules leucémiques du Québec de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont doit pouvoir étendre ses activités à la collecte et à l’analyse de certaines cellules leucémiques et lymphatiques d’enfants et de jeunes adultes ; et
  2. Le CHU Sainte-Justine doit pouvoir créer une banque regroupant les autres types de cellules leucémiques pédiatriques ainsi qu’une banque de cellules de sang de cordon ombilical. Celle-ci constituerait une ressource précieuse pour les chercheurs qui s’efforcent de perfectionner la thérapie à base de sang de cordon ombilical.

Les deux institutions travaillent main dans la main pour atteindre les meilleures normes qui soient au cours du processus. À ce chapitre, elles pourront compter sur l’appui de partenaires de gestion provenant d’autres grands centres hospitaliers montréalais, soit l’Hôpital de Montréal pour enfants et l’Hôpital Royal Victoria. Une fois établies, ces banques de cellules et leurs ressources seront mises à la disposition de toute la communauté scientifique québécoise.

La Fondation Cole s’est engagée à investir 572 000 $ sur 4 ans pour créer une banque de cellules leucémiques pédiatriques au centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Elle a également promis d’injecter 637 000 $ sur 4 ans pour permettre à la Banque de cellules leucémiques du Québec de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont d’élargir son champ d’activité et de conserver les cellules leucémiques d’adolescents afin de les rendre accessibles à tous les chercheurs québécois.